L'encodage échantillonné

Le résultat d'un processus d'échantillonnage numérique est une séquence de simple échantillons. Un échantillon est une représentation numérique du signal à un temps donné.

La valeur d'un échantillon peut être interprété et encodé de plusieurs manières. La plus simple est l'encodage linéaire. Avec cet encodage, on peut pour chaque valeur des échantillons, déterminer directement la valeur du signal analogique en utilisant un coefficient multiplicateur constant. Cette technique est facile à mettre en oeuvre, mais présente l'inconvénient de rendre audible le bruit pour les faibles amplitudes. C'est pour ces valeurs du signal que le bruit est le plus perturbateur. Il est cependant moins audible pour les hautes fréquences.

Une des solutions pour réduire l'influence du bruit est d'utiliser un encodage non linéaire. Avec cette technique, les faibles amplitudes sont amplifiées avant d'être traitées. Les distances entre le bruit et les faibles amplitudes sont alors réduites et la qualité du signal est alors meilleure. Les méthodes d'encodages non linéaires les plus utilisées sont l'encodage A-Law et l'encodage U-Law. Quelques techniques d'amplifications sont standardisées en téléphonie numérique (ITU G.711 par exemple).

L'encodage non linéaire

L'encodage non linéaire